Gemeentelijke rubrieken
afdrukken

Le 18ème siècle

Le 2 décembre 1715, le prélat Van Eeckhout passa un contrat avec Guillelmus Witlockx au sujet de la vente du carillon. (3) Celui-ci était composé de 37 cloches et pesait 9.147 livres. Le nouveau carillon retentit pour la première fois le 27 avril 1716 à l‘occasion de la naissance du prince autrichien Léopold-Jean. (4)

Le 8 mai 1718, le prélat Van Eeckhout procéda à la bénédiction de trois cloches supplémentaires, consacrées à la Sainte- Eucharistie, à la Sainte-Agonie et à la Vierge Immaculée. Le fondeur est inconnu.

En 1728, les frères Nikolaas et Jozef Chevresons de Lorraine se firent confier la tâche de fabriquer six nouvelles cloches. Celles-ci furent fondues dans les jardins du cloître, dans les environs de la tour. Quatre de ces six cloches furent des cloches de volée, et firent même partie du carillon. Leur poids respectif était de 3.300, 2.200, 1.800 et 950 livres.

Le 1er juin 1749, deux nouvelles cloches furent fondues par L. Franquin. L‘une de ces deux cloches était destinée à la tour, consacrée à Saint-Martin.

En 1756, l‘abbaye décida d‘acquérir un nouveau tambour. Vers cette date, les documents d‘archives font état de plusieurs dépenses en vue d‘agrandir le carillon.
À la fin du 18ème siècle, ce dernier était composé de 47 cloches, dont 41 faisaient partie du carillon.

vandengheyn